Le blog de la librairie Caractères

mercredi 19 septembre 2007

Nouvelles mythologies

Collectif (Seuil)

Nouvelles mytholgies Divers auteurs se sont réunis sous la direction de Jérôme Garcin pour décortiquer les icônes des années 2000 à l'image du travail de Roland Barthes en 1957 : Mythologies. Il n'est aujourd'hui plus question de DS, de la France de Coty ou de steak-frites mais de 4x4, de la France de Sarkozy, de sushi.
Une soixantaine d'auteurs -parmi lesquels Assouline, Beigbeder, Cyrulnik, Joffrin, Delerm, Poivre d'Arvor, Pivot, Mabanckou, Sollers, Pudlowski- analysent les nouveaux mythes du 3ème millénaire et ironisent parfois sur les nouveaux comportement et objets qui transforment notre quotidien.
Ces chroniques proposent une histoire inédite de la France contemporaine, en forme de clin d'oeil au travail de Roland Barthes.

A lire pour le plaisir et pour prendre du recul sur notre quotidien.

samedi 15 septembre 2007

José

Richard Andrieux (Héloïse d'Ormesson)

José "Il était une fois un petit prince qui habitait une planète à peine plus grande que lui..."

José a neuf ans. Il s'est inventé un monde où les objets du quotidien se nomment le colonel (son bougeoir) ou encore voyage (sa chambre). Il vit seul avec sa mère désemparée, qui n'a plus accès à l'univers de son fils. Elle patiente...
Richard Andrieux (minibiographie, biographie) nous offre un premier roman bouleversant et tout en retenue sur l'enfance et le lien humain.
Coup de coeur rentrée littéraire 2007 !

Pour en savoir plus :
  • Le site internet de l'éditeur (extraits, critiques...) consacrées à l'ouvrage.
  • Le blog d'Héloïse d'Ormesson : Richard n'est pas seulement un jeune auteur . C'est aussi un interprète-auteur-compositeur et comédien de grand talent (il compte notamment plus de 250 titres à son actif) [...] Le 26 août dernier, à l'occasion de la Forêt de livres à Loches, José a reçu le Prix du premier roman.

L'auteur viendra rencontrer le public et dédicacer son livre à la librairie samedi 29 septembre 2007 de 15h à 18h.
Un événement important !

vendredi 7 septembre 2007

Il ne vous reste qu'une photo à prendre

Laurent Graff (Le Dilettante)

Il ne vous reste qu'une photo à prendreAlain Neigel est à l'abri du besoin, il a suffisamment bien gagné sa vie pour voyager et découvrir le monde. Cette aisance ne suffit cependant pas à le rendre heureux.
Sa compagne M. a disparu il y a quelques années. C'est à ce moment qu'il a cessé d'utiliser son appareil photo, un vieux Mamiya 35mm. Depuis, vingt années se sont écoulées, vingt années sans clichés, comme un trou noir, sans images.1

Au cours d'un voyage touristique à Rome avec sa nouvelle amie, le narrateur fera une rencontre insolite, qui lui permettra de s'affranchir peu à peu du temps et de l'espace... pour finalement mieux appréhender la réalité. Lors de ce séjour dans la Ville Éternelle, le surnaturel s'invitera progressivement dans le récit pour emporter le lecteur dans les réflexion du narrateur sur le sens de la vie, de la mort et du quotidien, ces petites choses, ces petits riens qui en disent long si l'on s'accorde le temps de la réflexion.

Laurent Graff excèle dans la description de ces gestes anodins2 et c'est avec plaisir que le lecteur accompagne Alain Neigel dans ses pérégrinations italiennes, graphiques et ensoleillées.

Extraits :
[1] L'homme se croit sur terre immortel et éternel, comme immunisé, protégé par son statut suprême de créature intelligente ; la mort suprend et révolte. De même, on ne tolère pas de manquer, d'être empêché, de subir des restrictions, c'est le règne de l'illimité et du libre accès.
[2] La photographie, aujourd'hui, a perdu beaucoup de son âme avec l'avènement des appareils numériques. Les photos n'ont plus ce caractère crucial et définitif qu'elles avaient du temps de la photographie argentique. Bonne ou mauvaise, une photo était irrévocable et était décomptée de la pellicule [...] Même s'il était toujours permis de multiplier les photos et de renouveler la pellicule, chaque prise de vue avait une valeur unique, et représentait un petit miracle.
Plus d'information sur l'auteur et son ouvrage (entretien vidéo, critique de presse, extrait...) sur le site de l'éditeur.

Logo des éditions ''le Dilettante''

samedi 1 septembre 2007

La chapelle des apparences

Franck Pavloff (Albin Michel)

La chapelle des apparences Présentation : "Sisco, journaliste à Gap, rencontre à la Mostra de Venise le cinéaste Xerkès. Il lui demande de collaborer à son prochain film dans lequel il veut convoquer toutes les folies et les détresses du monde. Le tournage a lieu dans une chapelle près d'Embrun, au Darfour, à Grozny et à Melilla avec une troupe de saltimbanques. Xerkès veut approcher l'horreur et fait prendre des risques mortels à l'équipe".

Mon appréciation : un écrivain passionné, un cinéaste fantasque, une troupe de saltimbanques aériens, polyvalents, solidaires et bourrés de talent, deux femmes de tempérament, une jument fidèle... tous au service d'une oeuvre commune : la mise en scène de deux personnages singuliers de l'histoire ("un brigand et une femme pétrie de morale", ne s'étant jamais ni rencontrés ni connus), sans tenir compte des anachronismes, sans s'arrêter ni aux dates ni aux croyances. Qu'ils soient issus d'un autre siècle est peu de choses... "Parce qu'à quelques heures d'avion d'ici, on trouve la même violence, le même obscurantisme, que du temps de ces héros", le cinéaste fera "de Mandrin et ses coupeurs de route, de la flle de la marquise de la Charce, des figures d'aujourd'hui"."Contrairement à ce que tu penses", fait remarquer Xerkès à Sisco, "les peuples n'apprennent rien du passé, ils pataugent en rond dans la même gadoue, s'embarquent dans les mêmes galères, l'histoire des civilisations n'est pas linéaire"...
Derrière ces êtres, des fêlures profondes, des fuites évidentes, qu'ils tentent chacun néanmoins de masquer. Mais, à trop vouloir associer passé et présent, le danger et la folie guettent...

Une écriture intelligente, habile, lumineuse, prenant appui tantôt sur des images superbes tantôt sur des épisodes tragiques. Un scénario digne du 7ème art...
Un livre absolument remarquable qui fera parler de lui en cette rentrée 2007 !
Article également publié sur mon blog : http://entremotsetvous.over-blog.net

La librairie a fermé en février 2008.

Son blog n'est plus actif. Nous contacter.

 

Vue panoramique de la librairie

Librairie

Librairie

Librairie

Pratique

Calendrier

« septembre 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930