Le blog de la librairie Caractères

Napoléon le Petit

Nous connaissions depuis belle lurette son incontestable talent d'écrivain et de subtil observateur de son époque. Je ne résiste pas à la tentation de vous faire partager cet extrait de "Napoléon le Petit" écrit par notre Victor Hugo national, réédité chez Actes Sud.

Il m'a été envoyé par Béatrice que je remercie chaleureusement au passage. Il y est question de Napoléon III, sa vie, son oeuvre, ses frasques en tout genre.
Si ces quelques lignes ne vous rappellent personne en particulier, c'est que vous avez sans doute passé les trois dernières années sur une autre planète que la Terre !

Portrait de Victor Hugo

Que peut-il ? Tout. Qu'a-t-il fait ? Rien.
Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l'Europe peut-être.
Seulement voilà, il a pris la France et n'en sait rien faire.
Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c'est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide.
L'homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l'argent, l'agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort.
Il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l'insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé.
Victor HUGO : Napoléon le Petit
Réédité chez Actes Sud

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le jeudi 27 novembre 2008 à 14:53, par jeje

C'est effectivement dans l'oeuvre, mais pas du tout sous cette forme ni dans cet ordre... Petits bouts de phrases picorés ça et là dans le livre, en prenant bien soin de prendre celles où se trouve "petit" "président" et "princesse étrangère". Ne déformons pas les propos de Victor Hugo pour nourrir nos rencoeurs, par pitié.

2. Le samedi 29 novembre 2008 à 12:18, par pierre

Je suis d'accord avec jeje tout est dans le texte de Hugo mais reconstruit à la manière d'un pastiche, réjouissant, il est vrai mais retouché!

3. Le dimanche 30 novembre 2008 à 10:24, par Natacha

Ravie de voir que ces quelques mots provoquent des réactions. La société a donc encore la force de s'exprimer !
Merci à Jeje et Pierre pour ces précisions.

4. Le dimanche 18 janvier 2009 à 15:34, par victor

"quand bien même grandirait l'abjection publique à ce point d'adorer l'exécrable trompeur" , "quand pour plaire à César on nous renierait tous"...moi qui fus un cancre à l'école, je dois au Petit de voir ressurgir dans ma mémoire des bribes de vers de Victor Hugo.Tous ces mensonges éhontés, ces promesses non tenues, et cette cour servile(de gauche comme de droite) au point d'en perdre tout amour propre.Comment est ce possible?...Je ne sais pas, mais une chose est sure: c'est possible!

5. Le mercredi 13 mai 2009 à 15:30, par Doumé

J'ai acheté l'ouvrage d'Actes Sud et lu avec application. Résultat, je n'ai jamais trouvé cet extrait. Joliment écrit mais il faut dire que c'est quand même une caricature....du talent de Victor Hugo.

6. Le lundi 16 novembre 2009 à 15:44, par canyvette

le texte correspond vraiment à la personnalité de notre président du château même si ce n'est qu'une reconstitution prise dans une des oeuvres du grand écrivain qui fait partie de notre patrimoine culturelle et cela sans penser à l'identité nationale - le dernier commentaire " avouez que vous pensiez à un autre - amusant ....

7. Le samedi 21 novembre 2009 à 15:51, par Viriolane

Cet extrait est celui du livre d'un Grand Homme mais si l'on compare ce qui se passe en ce moment dans notre République on y retrouve exactement ce qui est décrit dans cet extrait, cela n'a rien pour nous réjouir hélas....

8. Le dimanche 22 novembre 2009 à 22:37, par Claude

Je cherche vainement ce texte dans les oeuvres complètes de VH. Où se trouve-t-il? J'ai un jour découvert que VH n'a jamais dit "Quand on ouvre une école, on ferme une prison", citation que j'ai entendue toute ma vie. Personne n'a jamais pu trouver cette citation, tout le monde répétant ce qu'ont dit les autres.

9. Le dimanche 22 novembre 2009 à 22:38, par claude

Pardon! Ce que disent les autres!!!

10. Le lundi 11 janvier 2010 à 17:27, par Chloe

Bribes ou non ces phrases correspondent absolument au personnage actuel. "petit squelette" "pigmee" "batteur de grosses caisses a l'Elysée" la ressemblance est quand même fantastique. La question est celle ci : comment a-t-il fait pour en arriver la? Pauvre France!

11. Le mardi 9 février 2010 à 16:45, par Bertrand

J'ai vérifié sur l'édition de 1862 publiée sur Google books. C'est vraiment un montage, très retouché, de bribes du livre de Victor Hugo. Je ne comprends pas les réactions de canyvette ou de Chloe. Ce "à la manière de" Victor Hugo est sans doute très amusant. Ca lui va tellement bien, à notre président ! D'autant mieux que le montage à été fait pour ça.
Mais comme on nous faire croire que c'est vraiment de Victor Hugo, ça devient de la manipulation. Et comme par hasard, cela circule par courriel tournant, sous l'objet : "On dit aussi que l'histoire ne se répète pas ...elle bégaie". Puissant moyen de créer la rumeur ! Dans un premier temps, je me suis fait piéger moi-même et j'ai transmis à quelques amis. Jusqu'à ce que ma femme, qui me connaît vigilant, m'ai demandé si j'avais vérifié…
Dommage que Natacha publie cela sur votre site, sans vérification. Elle Remercie ensuite Jeje et Pierre pour leurs précisions. Ce ne sont pas des précisions, c'est carrément un démenti du propos.
Comment ne voit-on pas qu'avec de tels procédés transforment l'info en intox !
Merci à tous ceux qui ont vérifié et rétablie un peu plus de vérité.

12. Le vendredi 19 février 2010 à 17:26, par François KIM

L'original se situe ici : bit.ly/aLr6M4

13. Le mardi 8 mars 2011 à 21:17, par Kakotin

Il n'est pas de très bon goût de faire endosser ce texte à notre grand Hugo.
Que toutes les phrases soient issues de sa plume, soit, mais pas du tout dans cet ordre.
Par pitié, n'attribuez pas la paternité de cette suite au pur classique que fut Hugo. Ce serait vouloir rabaisser un talent que personne, jamais, ne pourra lui enlever.

14. Le dimanche 13 mars 2011 à 12:16, par chqt

Toujours assez facile de critiquer le représentant du pouvoir mais n'avez vous donc pas compris qu'au delà des figures le système profite surtout à la nomenklatura des hauts fonctionnaires confits dans leur certitudes, leur filières d'élites formatées et leur capacités à manipuler les moindres vélléités de changement dans ce pays .C'est quoi le scandale dans ce pays : les élites arrogantes (show biz, grandes fortunes , marketeux en tout genre, bobo décatis et soi disants intellectuels) ou bien les corporatismes exarcébés au discours démagogique (CGT Marseille) ? les uns et les autres ne veulent pas que cela change ! Et le phénomène de cour de droite comme de gauche coupe de la réalité les tenants du pouvoir ! Uneseule solution : plus de culture , plus d'intelligence du plus grand nombre, résister aux modes, moins de superficiel pour mieux comprendre les arcanes subtils des pouvoirs en place où qu'ils soient qu'ils viennent . Résister c'est pas seulement critiquer sarkorsy ( laissons cela aux bobotes de base) mais c'est surtout se remettre en cause , ce que nous sommes prêts à sacrifier de nos petits conforts pour que le monde bouge un peu. Arrêtons d'attendre des autres(le pouvoir, l'état, l'entreprise, papa, maman) quoique ce soit !

15. Le lundi 26 décembre 2011 à 10:20, par loo

et comment puis-je trouver la véritable version c'est pour un devoir merci d'avance !

16. Le dimanche 15 janvier 2012 à 14:30, par PF

Jean Claude

Merci de tes informations.
En général, je vérifie toujours les sources avant de retransmettre
et souvent je suis contraint de supprimer faute de certitude

Bravo pour ta grande culture une fois de plus non prise en défaut
En effet il s’agissait d’une reconstitution d’un texte concernant napoléon III

Je te transmets un lien où tu trouveras quelques commentaires relatif à ce boax

librairie.caracteres.free...

17. Le dimanche 5 février 2012 à 08:53, par Jean Pierre

Et oui, le poids des mots le choc des photos!
J'ai bien aimé ce texte de la malicieuse Natacha et je l'ai largement distribué. Quant au choc des photos je trouve autrement détestable la présence de figurants sur un chantier en construction pour magnifier la présence d'un"puissant" de ce monde.


18. Le dimanche 12 février 2012 à 15:29, par Gilles

La phrase "dieu sait pourtant que le president se demene" n'est nulle part dans l'oeuvre d'origine. A part la premiere moitie (a peine) du premier paragraphe, le reste n'a quasiment rien a avoir avec Napoleon le Petit...

19. Le lundi 27 février 2012 à 21:40, par Chexbres

Merci à François K.!

20. Le lundi 30 avril 2012 à 13:15, par george

Dommage que la culture ne serve dans ce cas là qu'à la manipulation!
Nombre de nos personages illustres doivent se retourner dans leur tombe ces temps-ci.
Non seulement il est relativement facile de piocher sans vergogne dans la littérature ou l'histoire pour étayer telle ou telle vérité présumée, mais il est également très facile de trouver dans les mêmes références de quoi discréditer les envolées lyriques de quelques fanatiques!

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

La librairie a fermé en février 2008.

Son blog est toujours actif. Nous contacter.

 

Vue panoramique de la librairie

Librairie

Librairie

Librairie

Pratique

Calendrier

« novembre 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930