Le blog de la librairie Caractères

mardi 28 février 2006

Berlin-Moscou, voyage à pied

Wolfgang BÜCHER (L'esprit des Péninsules)

On va rarement à l'Est. Dans l'histoire on a quasiment toujours connu des "go West". Marco Polo étant un peu l'exception qui confirme la règle.

Il me semble qu'il ne cherche pas un point cardinal précis. Il est poussé par une force irresistible qui l'oblige à aller à l'Est et non au Sud ou à l'Ouest. Il nous raconte le voyage initiatique d'un homme parti à la recherche de l'histoire de l'Europe et plus particulièrement de l'histoire de l'Allemagne et probablement aussi de sa propre histoire d'Allemand. Il nous révèle les réalités effrayantes du passé et celles pas très glorieuses de l'Europe Centrale d'aujourd'hui.

Berlin-Moscou, voyage à pied

Il fait revivre ce passé guerrier et explique un peu du présent à travers une galerie de personnages rencontrés sur la route. Et la route n'est pas facile. Elle demande courage, abnégation, endurance et une bonne dose de folie. Berlin-Moscou est une confrontation permanente entre un homme et une nature, entre un occidental et les habitants de l'Est inconnu. C'est la confrontation entre deux mondes qui se connaissent très peu et que beaucoup sépare. Cette confrontation trouve son apogée dans la bagarre nocturne avec un inconnu. Le couteau qui peut tuer est là, présent, et pourtant l'agresseur ne l'utilise pas. C'est un combat initiatique comme celui de l'ange avec Jacob. Après l'épreuve il est changé, il fait davantage partie de l'Est. Il a perdu une part de son « occidentalité ».

Et comme toujours quand on voyage on fait des rencontres qui laissent une marque indélébile : ici une paysanne, là un vieux soldat, ailleurs encore un ermite. Chez Bücher il n'y a pas que les humains qui laissent une trace, il y aussi la nature : ici la forêt où reposent des milliers de soldats, là des arbres qui saignent, ailleurs encore la plaine sans fin.

Qu'a-t-il finalement découvert ? L'Est ? Soi-même ?

Rappelons nous le proverbe : « C'est quand on revient qu'on sait pourquoi on est parti »

dimanche 26 février 2006

Les sales bêtes

Gilles Bonotaux (Milan Jeunesse)

Sales bêtes
Non, ces bestioles répugnantes (cet avis n'engage que moi) ne sont pas sur terre uniquement pour susciter les phobies des libraires !

Elles ont un véritable intérêt pour l'écosystème, même si cela nous échappe souvent (surtout concernant les blattes, les poux et autres tiques).

Des dessins drôles pour un livre bien documenté pour amuser les plus jeunes (et rassurer leurs parents).

Mes dernières lectures...

     

  • Patrick Süskind : Sur l'amour et la mort Essai (Fayard)
    Erudition et humour au menu de cet essai surprenant de Patrick Süskind.

  • Jean Echenoz : Ravel (Minuit)
    Les dernières années du grand compositeur vues à travers le prisme d'un excellent auteur, quoi de mieux ? Le style est mesuré, fin et délicat à l'image de ce Ravel touchant, dont Echenoz nous livre progressivement les failles.

  • Alessandro Baricco : Homère, Iliade (Albin Michel)
    Il a osé ! Une adaptation très libre du récit homérique, débarassé des dieux, entre autres sacrilèges ! A tenter pour se faire une idée...

lundi 20 février 2006

La révolte du pronétariat

Joël de Rosnay avec la collaboration de Carlo Revelli (Fayard).

La révolte du pronétariatUn livre à partager, à annoter, à parcourir à plusieurs. C'est un véritable chambardement qui se prépare. Du politique, du renseignement, de l'enseignement, du marketing,, de la recherche, de la télévision, des médias, de la guerre, de la maintenance, de la téléphonie, de l'économie globale, de la place du citoyen, du devenir de nos sociétés. Le potentiel du "Web 2.0" (blogs, vlogs,wikis, podcastings, RSS....) continue à se développer.
Joël de Rosnay nous propose son approche prospective toujours ressourçante avec de solides connaissances sans tomber dans l’utopie béate. Douze pages de liens, une bibliographie de cinq pages. Comme d'habitude les choix dans la lumière sont toujours plus faciles que dans l'obscurité.

Pour ceux qui découvrent Joël de Rosnay vous pourrez lire notamment :

  • Le Macroscope : vers une vision globale, Editions du Seuil, 1975 (Prix de l'Académie des Sciences Morales et Politiques)
  • L'homme symbiotique - Regards sur le troisième millénaire, Editions du Seuil, 1995.

On se replonge avec plaisir dans la bibliographie abondante de Joël de Rosnay.
Voir le site qui parle du livre et les témoignages des pronétaires : http://www.pronetariat.com. Un site à fréquenter de toute urgence mais aussi un livre à lire.

La librairie a fermé en février 2008.

Son blog n'est plus actif. Nous contacter.

 

Vue panoramique de la librairie

Librairie

Librairie

Librairie

Pratique

Calendrier

« février 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728